CRS et gendarmes mobiles à court de grenades explosives d'ici «deux à trois ans»

Par

Les CRS et les gendarmes mobiles cherchent à remplacer leurs grenades explosives, dont le fabricant a cessé la production, pas assez rentable. La France est en effet la « seule nation d'Europe » à encore « utiliser des munitions explosives en opération de maintien de l'ordre ». De nouvelles grenades sont testées. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Moins d’une semaine après les attentats de Paris, avait lieu à Villepinte, du 17 au 20 novembre 2015, Milipol, le « salon mondial de la sécurité intérieure des États », organisé sous l’égide du ministère de l’intérieur français. C’est là qu’une année sur deux, en alternance avec le Qatar, les États, les responsables sécurité d’entreprises ou de polices municipales et de simples policiers viennent faire leur marché sur les stands d’un millier d’exposants.