Loi de finances: plus de contrôle des chômeurs, rien sur la fraude fiscale

Par

Voté le 16 décembre, le projet de loi de finances officialise que les agents de Pôle emploi puissent récupérer des données auprès d’organismes de crédit ou d’opérateurs téléphoniques en cas de suspicion de fraude. Rien, en revanche, contre la fraude fiscale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le chômage n’a pas encore explosé en cette fin d’année 2020, les travailleurs étant protégés par les mesures d’urgence, la coûteuse activité partielle en particulier. Le gouvernement prépare néanmoins son plan de bataille pour s’assurer que le flot de nouveaux demandeurs d’emploi ne percevra pas indûment ses indemnités. En plus de continuer d’envisager la catastrophique réforme de l’assurance-chômage, l’exécutif veut serrer la vis aux présumés fraudeurs de Pôle emploi.