Retour de Jean-François Copé: un symptôme national

Par

Donc il revient, comme Bernard Tapie il y a trois semaines. Le « retour » de Jean-François Copé a peu de chances de survivre à l’hiver, mais il est un symptôme. Il raconte le déphasage aigu entre la France des politiques et la France des citoyens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’histoire d’un récit impossible, mais qui s’impose quand même. Il se répand sur tous les tons, critiques le plus souvent, et parfois complaisants. On le retrouve « en exclusivité » dans Valeurs actuelles, mais aussi dans Le Monde, Libération, Le Figaro, Le Parisien, Le Huffington Post, Mediapart ici même, L’Obs, Le Point, L’Express, les radios, les télés.