«C’est jouable»: la CFDT veut encore y croire

Par

Contestée en interne, violemment critiquée par les opposants au projet de loi toujours mobilisés, la stratégie de la CFDT sur la réforme des retraites est risquée. Frédéric Sève, chargé du dossier pour le syndicat, défend la négociation mordicus, « même quand le contexte n’est pas favorable ». Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tandis que la mobilisation se poursuit contre la réforme des retraites, la CFDT défend sa « victoire » sur l’âge pivot et sa stratégie : négocier tout ce qui est encore possible de l’être, notamment à l’occasion de la conférence de financement. Cette conférence, rassemblant les syndicats patronaux et les représentants des salariés, doit déterminer d’ici le mois d’avril le futur modèle de financement du régime, alors que des mois de discussions ont déjà eu lieu (lire à ce sujet l'analyse du possible « piège » tendu aux syndicats, selon Romaric Godin).