Ecoutes Sarkozy, complot des juges : intox, manip et mauvaise foi

Par

Les attaques récurrentes contre les juges, qu’elles viennent de BHL, de Thierry Herzog ou de l'UMP, révèlent une peur latente chez certains de voir émerger un vrai pouvoir judiciaire indépendant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après l'UMP et l'avocat Thierry Herzog, c'est au tour de BHL de se lancer à corps perdu dans la polémique sur les écoutes téléphoniques de Sarkozy. L'outrance le dispute à la grandiloquence. La magistrature est à nouveau sur le bûcher. Or, rappelons-le à ceux qui auraient la mémoire courte, c’est souvent au niveau de violence des attaques lancées contre les juges que l’on peut mesurer les enjeux d’une affaire.