Espionnage: après EDF, des affaires Vivendi et Landis?

Par et
L'affaire de piratage informatique n'éclaboussera pas qu'EDF. Outre Greenpeace, l'officine Kargus Consultants et l'informaticien Alian Quiros ont aussi espionné l'ancien avocat des petits porteurs, Me Frédérik-Karel Canoy, et le Laboratoire national de dépistage du dopage (LNDD). Or, d'après le dossier judiciaire, dont Mediapart a pu prendre connaissance, les enquêteurs disposent de pistes sérieuses. La première conduit à l'affaire Vivendi; la seconde mène à Floyd Landis, en guerre avec les acteurs français de la lutte antidopage depuis qu'il a été déchu de son titre de vainqueur du Tour de France 2006.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après l'affaire EDF, faudra-t-il parler d'affaires Vivendi ou Landis? C'est la question que semblent se poser les enquêteurs chargés d'élucider une série d'intrusions informatiques dont ont été victimes, outre Greenpeace, Me Frédérik-Karel Canoy, ancien défenseur de l'association des petits porteurs d'actifs (APPAC), et le Laboratoire nationale de dépistage du dopage (LNDD) de Châtenay-Malabry (Yvelines). Autant de piratages dont le point commun est d'avoir été réalisés par le même informaticien, Alain Quiros, à la demande d'une officine de renseignement, Kargus Consultants.