Santé des salariés: la crise éclate au ministère du travail après la mise à pied d’un inspecteur

Par

La crise qui couvait entre les inspecteurs du travail et leur tutelle éclate après la mise à pied d’un agent dans la Marne. Accusé par plusieurs syndicats de pressions en faveur de l’activité économique, le ministère du travail assume ses « instructions ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les accusations sont graves et la réponse, sévère. Jeudi 16 avril, les syndicats CGT, SUD, FSU et CNT de l’Inspection du travail ont saisi l’Organisation internationale du travail (OIT) en accusant leur tutelle, le ministère du travail, de violer plusieurs articles de la convention 81, dont ils dépendent, et que la France a ratifiée. Ces agents de contrôle critiquent des atteintes à l’indépendance et au fonctionnement de l’Inspection du travail depuis le début de l’épidémie de Covid-19, au nom du maintien et de la reprise économique.