Pierre Larrouturou juge le PS «au bout de l'épuisement»

Par
Le délégué du parti socialiste à l'Europe, rocardien «noniste» partisan d'une relance sociale de l'UE, fait le point sur sa pétition appelant à «remettre le PS au travail». Entretien avec un intellectuel atypique dans la sphère socialiste, apôtre des 32 heures, très critique envers la direction du PS.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le délégué du parti socialiste à l'Europe, «noniste» partisan d'une relance sociale de l'Union européenne, fait le point sur sa pétition appelant à «remettre le PS au travail» et sur l'avenir de la construction européenne. Entretien avec un intellectuel atypique dans la sphère socialiste, éphémère candidat à la dernière présidentielle, apôtre des 32 heures et auteur du Livre noir du libéralisme très critique à l'égard de la direction du PS. Après Jean-Pierre Mignard, Manuel Valls et Benoît Hamon, il s'agit du quatrième volet de notre série d'entretiens sur l'avenir du PS.