Amiante : l’arrêt qui blanchit Martine Aubry

Par

Neuf anciens hauts fonctionnaires, dont l’actuelle maire (PS) de Lille Martine Aubry, voient leur mise en examen annulées dans le dossier d'amiante de Condé-sur-Noireau, qui remonte aux années 1984-1987. Mediapart publie l'intégralité de la décision de la chambre de l'instruction.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'Andeva, association des victimes de l’amiante, dénonce un déni de justice, et va former un pourvoi en cassation. Ce vendredi, la 4e chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a annulé les mises en examen de neuf personnes dont Martine Aubry dans le dossier de l’usine Ferodo-Valeo de Condé-sur-Noireau (Calvados), dans un arrêt de 64 pages que vous pouvez consulter ici.