Parcoursup: les organisations syndicales saisissent le Défenseur des droits

Par

Plusieurs syndicats espèrent prouver le caractère discriminatoire de la procédure Parcoursup et obtenir la publication des « algorithmes locaux » utilisés par les universités pour trier les dossiers des lycéens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après l'échec des manifestations, le recours juridique. Des organisations syndicales, lycéennes et étudiantes, ont décidé de s’attaquer au versant judiciaire de Parcoursup. L’Unef, la FCPE (fédération de parents d’élèves), les Ferc-CGT et SNESUP-FSU (syndicats d’enseignants du supérieur), l’Union nationale lycéenne (UNL) et le SAF (syndicat des avocats de France) ont annoncé mardi 17 juillet vouloir saisir le Défenseur des droits sous 48 heures.