En Bretagne, des chômeurs se mettent en grève pour... travailler

Par

Faire la grève du chômage en travaillant ? Le projet « territoire zéro chômeur », porté par l'association ATD Quart Monde et plusieurs élus locaux, est une joyeuse et ambitieuse remise en cause de la fatalité du chômage de longue durée. Reportage à Pipriac, en Ille-et-Vilaine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Envoyée spéciale à Pipriac (Ille-et-Vilaine).- Les arbres ploient sous les pommes rouges, dans ce jardin municipal abandonné de Pipriac. Autrefois, les pensionnaires de la maison de retraite voisine cultivaient le terrain. Rien ne pousse ici désormais, sauf quelques herbes folles et de vieux arbres fruitiers. C’est dans ce décor d’automne que trois hommes et une femme se sont mis en grève, jeudi 15 octobre, contre le chômage. Sans pancarte ni trompette mais sécateur et râteau à la main, ils travaillent, tout simplement. À quelques kilomètres de là, au fond d'un bois, d’autres grévistes tracent les fondations d’une maison néolithique. Leurs collègues, grévistes de la commune de Saint-Ganton, s’attellent au nettoyage du cimetière qui entoure l’austère église du minuscule village.