Affaire du fichage: Pascal Pavageau, le crash d’une comète à la tête de FO

Par

Six mois à peine après son arrivée à la tête du syndicat Force ouvrière, Pascal Pavageau a démissionné mercredi 17 octobre, emporté par une affaire de fichage de ses camarades militants. Une chute fulgurante, qui met à mal FO et atteint par ricochet tout le syndicalisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il ne s’en cachait pas : Pascal Pavageau aimait la bagarre, la radicalité, prendre des coups et en donner, dans l’arène syndicale, politique et médiatique. Un « irréductible gaulois », crânait récemment le chef de file de Force ouvrière (FO), en réponse à Emmanuel Macron, qui moquait l’immobilisme français. Mais cette fois-ci, le secrétaire général de FO a été mis K.-O., sans même combattre.