Une famille rom au tribunal: «Notre enfant a le droit d’être scolarisé»

Par

À Saint-Ouen-l’Aumône, dans la commune de l’ancien ministre socialiste Alain Richard, des familles roms se voient refuser le droit d’inscrire leurs enfants à l’école. L’une d’entre elles se présentait le 13 novembre devant le tribunal administratif pour faire valoir ses droits sur cette question hautement symbolique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vous connaissez la réputation des Roms en France : ils puent, ils volent et ils se servent de leurs enfants pour faire la manche plutôt que de les inscrire à l’école. À cet égard, l’audience qui s’est tenue ce vendredi 13 novembre devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise) est de celles qui offrent un saisissant renversement de perspective. Rares sont les familles roms qui osent et parviennent à aller en justice. Les Dragan l’ont fait, aidés par un collectif de défense des Roms du Val-d’Oise. Le sénateur et maire socialiste de Saint-Ouen-l’Aumône, Alain Richard, ancien ministre de la défense de Lionel Jospin, refuse en effet d’inscrire leur petit Carlos à l’école. Ils ne comprennent pas pourquoi et demandent au tribunal de leur donner raison.