Le recours aux médecins intérimaires coûte 500 millions d'euros par an à l'Etat

Par

Dans un rapport présenté aujourd'hui à l'Assemblée nationale, le député socialiste Olivier Céran s'alarme du coût croissant des médecins intérimaires dans les hôpitaux publics.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un rapport rendu public mardi 17 décembre et consulté par Le Parisien, le député Olivier Véran s'alarme du coût des médecins intérimaires dans les hôpitaux publics : selon le député socialiste de l'Isère, 500 millions d'euros, soit trois fois le déficit des hôpitaux publics en 2012, sont dépensés chaque année pour pallier les absences des praticiens dans les établissements publics.