Manifestation du 17 décembre: «On est prêt à passer Noël dans la rue»

Par

Il s’agit d’une des manifestations les plus fournies des dix dernières années. L’exécutif affronte une mobilisation renforcée après deux semaines de grève. À côté de l’intersyndicale, des syndicats réformistes unis contre l’introduction d’un âge pivot. Pour l’instant, le gouvernement ne cède rien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Du monde, partout, et souvent davantage que le 5 décembre. Des centaines de milliers de personnes ont défilé en France ce mardi 17 décembre à l’appel de l’intersyndicale FO-CGT-FSU-CFE-CGC-Solidaires, alliée avec trois organisations de jeunesse (MNL, Unef et UNL), mais aussi – et c’était inédit depuis 2010 – la CFDT, suivie par l’Unsa et la CFTC. Après presque deux semaines de grève et de mobilisation, le mouvement social contre la réforme des retraites ne désarme pas. « Au moins » 615 000 manifestants en France selon le ministère de l’intérieur, et 1,8 million selon la CGT, et plus de 70 000 personnes à Paris pour le cabinet Occurrence (la CGT annonce 350 000 personnes à Paris) : de quoi classer ces manifestations parmi les plus fournies de ces dix dernières années.