Retraites: les gauches veulent «tenir la tranchée», la majorité souhaite (enfin) débattre

Par

L’examen dans l’hémicycle de la réforme des retraites a commencé le 17 février à l’Assemblée. Les oppositions de gauche rejettent le texte en bloc, et parfois avec force cris, quand la majorité le qualifie de juste malgré les inconnues persistantes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cris et arguments. La réforme des retraites est entrée dans une nouvelle phase le lundi 17 février avec le début de l’examen du texte dans un hémicycle à l’ambiance des grands jours, celle des lois historiques. Originalité : celle discutée est le projet initial présenté en Conseil des ministres car la commission spéciale n’a pu – voulu – terminer ses travaux, aucune modification votée n’a donc été prise en compte.