Au Carnet, une ZAD bloque un chantier sur une zone naturelle

Par

Sur les rives de la Loire, le grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire veut bétonner 110 hectares de zone naturelle pour installer un parc dédié aux énergies marines. Un recours juridique, préparé par deux associations, a été déposé le 18 février.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En ce sud de l’estuaire de la Loire, vivent des campagnols amphibies, des grenouilles agiles et des salamandres tachetées. Le pic épeiche, au plumage bigarré, s’y reproduit. Et la pipistrelle, une petite espèce de chauve-souris, y trouve refuge. C’est un paysage fluvial et plat, couvert de lande et de roseaux, et un couloir migratoire pour les espèces voyageuses. Au beau milieu de cet écosystème, passe une route conduisant à une éolienne géante, prototype de mât marin développé par Alstom, le premier testé en France. De l’autre côté de la Loire, fument les cheminées du site pétrochimique de Donges et de l’usine Yara de pesticides.