Un armurier dit avoir vendu des armes au tireur présumé de la tuerie de Christchurch

Par
Le propriétaire d'une armurerie en Nouvelle-Zélande a déclaré lundi que le tireur présumé de la tuerie de Christchurch s'était procuré des armes à feu sur le site internet de sa boutique mais pas celles qu'il a utilisées lors de l'attaque de deux mosquées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WELLINGTON (Reuters) - Le propriétaire d'une armurerie en Nouvelle-Zélande a déclaré lundi que le tireur présumé de la tuerie de Christchurch s'était procuré des armes à feu sur le site internet de sa boutique mais pas celles qu'il a utilisées lors de l'attaque de deux mosquées.