A Toulouse, la répression en marche pour affaiblir les «gilets jaunes»

Par

Interpellés dans le cadre des manifestations des « gilets jaunes », une activiste du mouvement social, un militant autonome et des street medics ont comparu jeudi et vendredi au tribunal de Toulouse. Peu importe l’extrême pauvreté des chefs d'accusation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Toulouse (Haute-Garonne), de notre correspondant.– Intimider, détenir, éloigner. Place forte de la mobilisation des « gilets jaunes », Toulouse est aussi un haut lieu de la répression du mouvement.