Contrôles d'identité: la sénatrice Benbassa dénonce les «résistances» des policiers

Par

Auteure d'une proposition de loi sur les contrôles au faciès, la sénatrice Esther Benbassa (Europe Ecologie-Les Verts) plaide pour une loi sur le sujet, plutôt qu'une simple circulaire. « Cela peut donner un signal pour une société où le vivre ensemble serait possible », explique-t-elle. Reçue par le cabinet de Manuel Valls le 14 juin, elle estime ne pas avoir vu beaucoup d'avancées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Hollande avait promis une circulaire avant fin juin 2012 pour lutter contre les contrôles au faciès. Mais l'annonce, le 1er juin, par le premier ministre Jean-Marc Ayrault qu'il était envisagé de demander aux policiers de remettre un récépissé à chaque contrôle d'identité a provoqué la bronca des syndicats de policiers. La sénatrice Europe Ecologie-Les Verts, Esther Benbassa, qui a déposé, le 16 novembre 2011, une proposition de loi allant en ce sens a rencontré le 14 juin Renaud Vedel, directeur de cabinet adjoint de Manuel Valls, ainsi que sa conseillère parlementaire, Magali Alexandre.