Comment «Freed From Desire» est devenu un hymne anti-Macron

Le tube cheesy-dance des 90’s s’est frayé un chemin dans les cortèges et les blocages des facs. Jusqu’à faire danser Jean-Luc Mélenchon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Lors de la « marée populaire » anti-Macron du 26 mai dernier, après avoir passé les tambours, tam-tams et entendu les éternels morceaux-slogans de Zebda jouer de concert au milieu des foules qui haranguent la foule, il ne manquait plus, musicalement parlant, qu’un moment de rupture. Il fut servi sur un plateau : quasiment arrivé à la place d’Italie, au moment où les CRS chargeaient des manifestants qui n’avaient rien demandé, retentit « Freed From Desire », l’hymne de mes après-midi passés devant M6 que ma mémoire n’avait encore achevé d’embuer.