L’obligation vaccinale, l’arbre qui cache une forêt de pénurie à l’hôpital et en maison de retraite

Par

Depuis le 15 septembre, les suspensions des professionnels de la santé non vaccinés tombent. Le chiffre de 3 000 avancé par Olivier Véran est provisoire, mais sous-estimé. Pour beaucoup d’hôpitaux, de maisons de retraite, l’obligation vaccinale est un problème annexe, la première difficulté restant la pénurie chronique de personnel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale, mercredi 15 septembre, des chiffres sensationnels tombent. Olivier Véran a annoncé, jeudi, que seules « 3 000 suspensions ont été signifiées à du personnel des établissements de santé et médico-sociaux », qui emploient pourtant « 2,7 millions de salariés ». Faut-il comprendre que seulement 0,11% des professionnels concernés par l’obligation vaccinale n’y auraient, au final, pas consenti ?