Syrie: Macron parle de "faute lourde" de l'Otan, de "folie" d'Ankara

Par
L'offensive militaire de la Turquie dans le nord-est de la Syrie contre les alliés kurdes de la coalition anti-Etat islamique est une "faute lourde" de l'Occident et de l'Otan, a estimé vendredi Emmanuel Macron, épinglant au passage la "folie" d'Ankara qui sera "complice" en cas de résurgence de l'EI.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BRUXELLES (Reuters) - L'offensive militaire de la Turquie dans le nord-est de la Syrie contre les alliés kurdes de la coalition anti-Etat islamique est une "faute lourde" de l'Occident et de l'Otan, a estimé vendredi Emmanuel Macron, épinglant au passage la "folie" d'Ankara qui sera "complice" en cas de résurgence de l'EI.