La quête de l’homme providentiel divise et agite les Républicains

Par

Les Républicains n’ont toujours pas réglé leur problème de leadership. Tenté par la candidature de Xavier Bertrand, le parti doit affronter ses divisions internes, la question de la primaire et la droitisation constante d’Emmanuel Macron.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand on l’interroge sur l’état actuel des Républicains, cet ancien cacique du parti pioche dans son réservoir à citations. « LR, c’est ce que disait Mirabeau de la France en 1789 : “Un agrégat inconstitué de peuples désunis.” Aujourd’hui, notre famille est complètement éclatée. » Depuis la défaite de François Fillon en 2017, chacun y va de son aventure et de son micro-parti. Bruno Retailleau montre sa « Force républicaine », Julien Aubert veut « Oser la France », Christian Estrosi en appelle à « La France audacieuse »… Sans parler de ceux qui ont quitté le parti pour créer le leur, comme Xavier Bertrand (« La Manufacture ») et Valérie Pécresse (« Libres ! ») .