Mariage pour tous: la PMA divise les socialistes

Par

Réunion très animée ce mardi du groupe PS. Les députés socialistes se sont écharpés sur l'accès des couples de femmes à la procréation médicalement assistée. Le groupe doit arrêter sa position mercredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« D'habitude, on ne se coupe pas la parole et il n'y a pas d'invectives. Cette fois, c'est vrai que le débat a été passionné… » À la sortie de la réunion hebdomadaire du groupe PS à l'Assemblée, vers 13 heures ce mardi, le député PS Jérôme Guedj ne cachait pas la rudesse de la discussion. Mardi matin, les socialistes recevaient à huis clos les ministres de la justice et de la famille Christiane Taubira et Dominique Bertinotti. C'est en effet ce mercredi qu'ils doivent arrêter, éventuellement par un vote, les amendements qu'ils entendent déposer sur le texte ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels.

La réunion a duré près de 3 h 30. Et selon plusieurs témoignages, la discussion s'est focalisée non pas sur le mariage et l'adoption mais sur l'opportunité d'ouvrir aux lesbiennes la procréation médicale assistée (PMA), jusqu'ici réservée aux seuls couples hétérosexuels infertiles. Pour l'heure, les femmes homosexuelles en sont exclues et vont donc se faire inséminer en Belgique ou en Espagne, en dehors de tout cadre légal et moyennant plusieurs milliers d'euros.