Jacques Toubon, défenseur des droits fondamental

Par

En un retournement que Mediapart et une grande partie de l’esprit public n’avaient pas vu venir, Jacques Toubon, défenseur des droits, incarne la protection ultime de libertés mises à mal par nos gouvernants effrénés. Paradoxe édifiant…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À 76 ans, Jacques Toubon fait figure de révélation, en tant que défenseur des droits depuis juin 2014. Certes, il fut l’un des seize députés RPR (sur 88) ayant voté l’abolition de la peine de mort, en 1981 (avec Jacques Chirac, Philippe Séguin, ou… François Fillon). Mais cette prise de position hautement symbolique devait ensuite être éclipsée par des fidélités chiraquiennes confinant aux turpitudes partisanes – cf. le fameux hélicoptère qu’il avait fait affréter à l’automne 1996, en tant que garde des Sceaux, pour récupérer, afin de sauver la mise de Xavière Tiberi, un procureur en vadrouille dans l’Himalaya...