La Cnil pose les bases d’une éthique de l’intelligence artificielle

Par

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a présenté les résultats d’une vaste consultation lancée au mois de janvier 2017 sur la question de l’intelligence artificielle. Son « rapport sur les enjeux éthiques des algorithmes et de l’intelligence artificielle » pose deux principes fondamentaux et six recommandations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a rendu, vendredi 15 décembre, un rapport primordial sur la question des algorithmes et de l’intelligence artificielle fixant deux grands principes et six recommandations censées guider à l’avenir les décideurs, qu’ils soient politiques ou du secteur privé.