DSK : ce que révèle l’affaire du Carlton

Par

Les juges d’instruction lillois ont bouclé le dossier Carlton, une enquête sur un réseau de proxénétisme régional qui vaut une mise en examen à Dominique Strauss-Kahn. Le dossier révèle les collusions entre notables et proxénètes, sur fond de prédation sociale. Il décrit surtout l'ancien directeur du FMI comme exerçant un véritable « leadership sur ce groupe composant une bande organisée ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La lettre est arrivée le 18 mars dans les cabinets d'avocats. Un courrier daté du 13, dans lequel les trois juges d’instruction lillois en charge de l’affaire dite du Carlton signifient qu’ils ont achevé leurs investigations. À compter de cette date, les mis en examen et les parties civiles ont trois mois pour formuler de nouvelles demandes d’actes (confrontations, expertises...), avant la rédaction du réquisitoire par le parquet, puis le règlement du dossier par les juges. L'instruction de l'affaire du Carlton aura duré deux ans.