Corse: la mafia, la loi du silence et comment y résister

Par

Dans son nouveau livre, Corse, l’étreinte mafieuse (Fayard), notre collaboratrice Hélène Constanty montre à quel point, sur l’île de beauté, la politique et l’économie sont profondément gangrénées par la mafia, entre sang et argent. Et comment certains, magistrats, militants ou élus, essaient d’y résister. Extrait.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Séverin Medori est le maire de Linguizzetta, une commune littorale d’un millier d’habitants dans la plaine orientale, à mi-distance entre Bastia et Porto-Vecchio. La cinquantaine sportive, cheveux poivre et sel coupés courts, il possède un troupeau d’une vingtaine de vaches et gagne sa vie comme gérant du restaurant Le Bar Plage, ouvert à la belle saison dans la baie de Santa Giulia.