Violences sexistes et sexuelles: «A l’hôpital, tous les éléments sont réunis pour que ça se passe mal»

Par

« Il n’y a pas mort d’homme », il n’y a que « des femmes qui crèvent lentement ». Le livre de Cécile Andrzejewski interroge l’impunité presque totale qui règne à l’hôpital sur les violences sexuelles et sexistes, dans un livre d’enquête nourri de dizaines de témoignages.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Journaliste indépendante, membre du collectif Youpress, Cécile Andrzejewski publie chez Fayard Silence sous la blouse, une enquête ravageuse sur les violences sexuelles et sexistes à l’hôpital public. Infirmières, femmes médecins, personnel administratif ou encore patientes racontent ce qu’elles ont subi et pourquoi les directions ne font rien pour punir les agresseurs. Ce sont a contrario les victimes qui doivent quitter leur service, changer de poste ou carrément mettre fin à leur carrière, un classique malheureux des violences sexuelles et sexistes au travail.