Nicolas «Paul Bismuth» Sarkozy sera bien jugé pour corruption

Par

La Cour de cassation a rejeté, mercredi 19 juin, une ultime requête en nullité de Nicolas Sarkozy dans l’affaire dite « Paul Bismuth », ce qui signifie que l’ancien président de la République sera bel et bien jugé pour « corruption » et « trafic d’influence » dans ce dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’était sa dernière cartouche procédurale. La Cour de cassation a rejeté, mercredi 19 juin, une ultime requête en nullité de Nicolas Sarkozy dans l’affaire dite « Paul Bismuth », ce qui signifie que l’ancien président de la République sera bel et bien jugé pour « corruption » et « trafic d’influence » dans ce dossier. Son avocat, Me Thierry Herzog, est lui aussi renvoyé devant le tribunal correctionnel pour y être jugé.