L’hôpital à bout de souffle Analyse

Au Ségur de la santé, des idées, mais pas «d’argent magique»

Depuis quatre semaines, les acteurs de la santé discutent d’une vaste réforme. Et ils s’impatientent désormais, car le gouvernement ne s’est toujours pas engagé financièrement. Sans revalorisations salariales rapides, l’hôpital public éreinté pourrait vaciller.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les acteurs de la santé réunis au Ségur de la santé dessinent, dans un certain consensus, une vaste réforme du système de santé. Mais tous s’impatientent : la promesse d’un investissement « massif » faite par le président de la République n’a toujours pas pris corps. C’est ce qu’ont réclamé, encore une fois, mardi 16 juin, des dizaines de milliers de manifestants hospitaliers à Paris et dans plus de 200 villes en France (lire notre reportage ici).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA