En Guyane, EDF veut construire une centrale au fioul d’un autre temps

Par

Une mégacentrale thermique doit être construite sur 24 hectares de mangrove, complétée d’un oléoduc de 14 km, en dépit des alertes et avis défavorables de toutes les instances environnementales consultées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une « boussole » et un « garde-fou » : c’est le rôle attribué par la loi Pacte à la « raison d’être », un texte définissant l’utilité sociale d’une entreprise. Le groupe EDF a inscrit la sienne dans ses statuts lors de son assemblée générale du 7 mai 2020, alors que le pays démarrait le déconfinement de son économie : « permettre que la vie redémarre, mais pas le CO2 ».