Immersion dessinée à la brigade criminelle

Par

Le documentariste Raynal Pellicer a reçu l'autorisation exceptionnelle de suivre durant quinze semaines le quotidien de la brigade criminelle de la préfecture de police de Paris. Mediapart publie les planches de son livre consacrées à la section antiterroriste. Elles sont dessinées par Titwane.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux ans après un premier livre sur la Brigade de répression du banditisme (BRB), le réalisateur Raynal Pellicer et le dessinateur Titwane ont à nouveau sévi à la préfecture de police de Paris. Appareil photo et carnet de notes en main, Pellicer a suivi durant quinze semaines – entre mars et juillet 2014 – la brigade criminelle, l’un des services les plus prestigieux du 36, quai des Orfèvres. Pour la première fois, le patron de la crim’, Marc Thoraval, surnommé « monsieur Non » par certains journalistes, a ouvert les portes de son service.