La morgue de Macron contre la fonction publique

Par

Peu après qu'Emmanuel Macron eut préconisé une remise en cause du statut de la fonction publique, François Hollande a fait comprendre qu'il n'y était pas favorable. Transgression, dénégation, régression : voici pourtant le nouveau jeu de rôle d'un pouvoir socialiste qui organise un recul social généralisé et amène le pays vers le naufrage. Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a quelque chose de pitoyable et d’affligeant dans la petite scène que l’on vient de vivre autour du dossier de la fonction publique, avec d’un côté Emmanuel Macron qui s’est dit partisan de dynamiter son statut, et de l’autre François Hollande, qui a aussitôt démenti le projet. Quelque chose de pitoyable et d’affligeant mais surtout d’emblématique car, par-delà les mensonges et les jeux de rôle des uns et des autres, on peut voir dans cette scène un concentré du naufrage vers lequel ce gouvernement entraîne le pays. Un gouvernement qui piétine avec application tous les engagements de la campagne présidentielle, qui traite avec morgue et condescendance ceux qui l’ont porté au pouvoir et qui a promu au poste clef du ministère des finances un petit marquis n’ayant qu’une obsession : complaire aux puissances d’argent dont il est issu.