La police semble déjà appliquer la loi Sécurité globale

Mardi devant l’Assemblée, une manifestation pour protester contre la loi Sécurité globale a donné lieu à des scènes étranges. Si la loi n’est encore pas votée, la police semble déjà l’appliquer. Démonstration dans « À l’air libre ».

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

© Mediapart
PDF

Mardi soir, de nombreux citoyens, associations, syndicats de journalistes, avaient appelé à manifester devant l’Assemblée nationale pour protester contre la proposition de loi sur la Sécurité globale, dont l’examen commençait le jour même. Un texte jugé liberticide et attentatoire au droit des citoyens à l’information. 

C’est notamment l’article 24 qui pose problème puisqu’il empêchera, ou en tout cas dissuadera, les journalistes de filmer les policiers en exercice. Et d’ailleurs, avant même que cette loi ne soit votée, on en a eu la preuve pendant cette manifestation.

Youmni Kezzouf est allé la filmer. Cela se passait derrière l’Assemblée, place Édouard-Herriot. La manif s’est éternisée, une fois la nuit tombée. Puis les manifestants ont voulu improviser un cortège sur le boulevard Saint-Germain. La police ne les a pas laissés faire. Certains membres des forces de l’ordre semblaient même galvanisés par cette future loi qui les soutient. Démonstration en trois étapes par Valentine Oberti.


À l’air libre

À l’air libre
par À l’air libre
À l’air libre
par Caroline Coq-Chodorge
À l’air libre
par À l’air libre

À la Une de Mediapart

International — France
Guerre d’Algérie : la parole aux héritiers
Elles et ils sont petits-fils et petites-filles d’indépendantiste, d’appelé, de harki, de pieds-noirs, de juifs d’Algérie, de militant à l’OAS. Chacun et chacune à leur échelle, elles et ils dépassent les silences, les traumas et les assignations mémorielles.
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Moyen-Orient
Paris rapatrie 16 mères ex-membres de l’État islamique Daech et 35 mineurs détenus en Syrie
La France récupère 51 de ses ressortissants qui étaient détenus dans un camp du nord-est de la Syrie depuis la chute de Daech. Uniquement des femmes, anciennes membres du groupe terroriste et leurs enfants, dont sept orphelins.
par Céline Martelet, Hussam Hammoud et Noé Pignède
Violences sexuelles — Enquête
Le youtubeur Léo Grasset est visé par une plainte pour harcèlement sexuel
La vidéaste Clothilde Chamussy, de la chaîne « Passé sauvage », accuse l’animateur de « DirtyBiology » de harcèlement sexuel. Il est mis en cause par sept autres femmes pour violences psychologiques, sexistes et sexuelles. Il « conteste totalement les accusations » relayées à son encontre.
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Économie — Culture-Idées
John Kenneth Galbraith, une pensée toujours neuve
Dans un texte très fouillé, l’historien de l’économie Alexandre Chirat revient sur la pensée d’un des économistes les plus importants de l’après-guerre, John Kenneth Galbraith. Une pensée qui fait écho à de nombreux débats contemporains. 
par Romaric Godin

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne