mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Mediapart sam. 28 mai 2016 28/5/2016 Dernière édition

Homicide involontaire: le jugement qui inquiète les psychiatres

19 décembre 2012 | Par Michel Deléan

Mediapart publie le jugement du tribunal correctionnel de Marseille qui condamne un médecin psychiatre à un an de prison avec sursis pour homicide involontaire après qu'un de ses patients dangereux a tué un retraité. Son avocat va faire appel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Peut-on prédire le passage à l’acte d’un malade dangereux ? Quelles sont les limites du diagnostic psychiatrique ? Faut-il enfermer systématiquement ceux qui présentent un risque pour eux-mêmes et pour autrui ? Autant de questions au cœur du procès venant d’aboutir à la condamnation d’un médecin psychiatre à un an de prison avec sursis, après qu’un de ses patients a commis un homicide. C’est la décision sans précédent – et très commentée – rendue le 18 décembre par le tribunal correctionnel de Marseille, et que publie Mediapart dans son intégralité (on peut lire le jugement de 30 pages ici, et ci-dessous).