L'Etat condamné à indemniser la victime d'un tir de flashball

Par

Pour la première fois, l’État, en l’occurrence la préfecture de police de Paris, a été condamné par le tribunal administratif de Paris à indemniser la victime d’un tir de flashball.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la première fois, l’État, en l’occurrence la préfecture de police de Paris, a été condamné par le tribunal administratif de Paris à indemniser la victime d’un tir de flashball. Clément Alexandre, 30 ans, avait été blessé place de la Bastille le 21 juin 2009, lors de la fête de la musique.