Dons, tickets ou épiceries solidaires: la crise ravive le débat sur les modalités de l'aide alimentaire

Par

La distribution de colis indigents a créé la polémique en Grande-Bretagne. En France, les associations caritatives sont soucieuses de proposer une aide digne aux plus pauvres. Elles évitent ainsi de créer de longues files d’attente humiliantes. Mais il faut bien parer aux urgences. Selon quelles modalités ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trois pommes, deux bananes, deux carottes, deux pommes de terre, une boîte de haricots, un pain de mie avec des tranches de fromage, quelques pâtes et cinq barres sucrées. Cette photographie d’un colis alimentaire fourni par le gouvernement anglais a été diffusée sur les réseaux sociaux par une mère de famille la semaine dernière. Cela devait couvrir dix repas.