En appel, l’avocat général demande l’incarcération de Jérôme Cahuzac

Par

Trois ans de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité : devant la cour d’appel de Paris, le parquet a requis ce mardi la confirmation de la peine prononcée en première instance contre l’ancien ministre du budget Jérôme Cahuzac, jugé pour fraude fiscale et blanchiment. La décision sera rendue le 15 mai.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En faisant appel de sa condamnation pour des faits de fraude fiscale et de blanchiment, Jérôme Cahuzac ne se faisait guère d’illusion sur la déclaration de culpabilité à attendre de ce nouveau procès, mais il espère au moins échapper à la prison. Après avoir tenté d’expliquer ses fautes au deuxième jour des débats, l’examen de sa personnalité lui a donné l’occasion de s’humaniser et de fendre un peu l’armure, mercredi 14 février. « Toute ma vie est une suite d'accidents et de hasards », a notamment déclaré l'ancien ministre du budget, jouant à la fois la carte de la repentance et celle de la fatalité.