Un policier est tué, deux sont blessés sur les Champs-Elysées

Par

Un policier a été tué, deux autres grièvement blessés par un assaillant sur les Champs-Élysées, à Paris, jeudi soir. François Hollande annonce « une vigilance absolue, notamment par rapport au processus électoral ». L'EI a revendiqué l'attentat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Patrick Calvar, le patron de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), auditionné par la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale le 14 février 2017, ne se faisait aucune illusion : « Le niveau de la menace terroriste reste particulièrement élevé. La question n’est pas de savoir si nous serons à nouveau frappés, mais quand et où. » Ce soir, on sait. Les Champs-Élysées, ce jeudi 20 avril. Et ce sont des policiers qui ont été victimes du premier attentat terroriste à faire un mort depuis neuf mois.