L’Elysée s’inquiète d’une ingérence russe lors des élections européennes

Par et

Les services de renseignement français surveillent les activités des relais d’influence de Moscou en France, lors de la campagne en vue des élections européennes. Une demande d’Emmanuel Macron, qui craint que le Kremlin ne fausse le scrutin du 26 mai. Cette inquiétude française a trouvé ce week-end une matérialisation en Autriche avec le scandale touchant le vice-chancelier d’extrême droite, dont les liens avec la Russie ont été révélés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quoi que l’on pense de la série de Canal +, Le Bureau des légendes a un flair certain pour capter l’air du temps. La dernière saison montrait une Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) préoccupée par l’activité des hackers russes. Aujourd’hui, la DGSE et la Direction du renseignement militaire (DRM) se concurrencent pour intercepter et analyser la production des « fermes à trolls » pilotées par le Kremlin. Et ce n’est plus du cinéma.