Jean Lassalle, un «député gluant» accusé de violences sexuelles

Par et

Le député fait partie des hommes politiques visés par des témoignages publiés sur les réseaux sociaux. Mediapart a recueilli plusieurs récits attestant de violences sexuelles et d'un sexisme pesant, de la part d'un ancien candidat à la présidentielle qui continue de bénéficier d’une image positive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Julia Castanier, l’actuelle directrice de la communication du Parti communiste (PCF), se décide à 21 h 05, dimanche 15 octobre. Sur Twitter, avec le hashtag #balancetonporc, elle écrit : « J’avais 25 ans et j’étais attachée parlementaire. En allant vers l’hémicycle, Jean Lassalle m’a mis une main aux fesses. » Au cours des derniers mois, Mediapart a recueilli d’autres témoignages de femmes qui attestent d’un climat de sexisme pesant autour du député, voire de harcèlement sexuel. Une journaliste décrit également une tentative d’agression sexuelle. En complet décalage avec l’image bonhomme de l’ancien candidat à la présidentielle, qui réfute les témoignages ou refuse d’y répondre.