Désobéir à l’Europe : la controverse reprend à gauche

La sortie d’Arnaud Montebourg, se félicitant de la décision de la Pologne de s’affranchir du droit européen, a relancé le débat, complexe et explosif à gauche, sur la désobéissance vis-à-vis des règles de l’Union européenne. Le consensus n’existe ni sur sa pertinence, ni sur ses modalités. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

S’il y a bien une question qui cristallise des différences de points de vue au sein de l’électorat et des partis à gauche, c’est le rapport à l’intégration européenne. Une récente polémique, déclenchée par un communiqué de presse d’Arnaud Montebourg, vient de l’illustrer. L’essentiel du débat n’a pas changé : il porte sur le degré de conflictualité à assumer, en cas d’arrivée au pouvoir, avec les organes et les règles de l’Union européenne (UE). 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal