La France insoumise refuse toujours l’alliance avec le PCF en Corse

Par

L’approche des élections territoriales en Corse ne calme pas les dissensions entre Insoumis de l’île et direction parisienne du mouvement de Jean-Luc Mélenchon. Le Parti communiste, lui, veut se positionner en rassembleur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Chacun a, un jour ou l’autre, son histoire avec la Corse. C’est au tour de Jean-Luc Mélenchon et, plus généralement de La France insoumise, à l’approche des élections territoriales qui se tiendront sur l’île les 3 et 10 décembre 2017. Les électeurs insulaires auront à élire soixante-trois conseillers parmi huit listes dont l’une, « L’avenir, la Corse en commun ! », réunit communistes, personnalités se revendiquant de La France insoumise – principalement issues du mouvement Ensemble – et acteurs du monde associatif.