À drôle de guerre, drôle de sémantique. Sans même remettre en cause le bien-fondé de ce qu’il est convenu d’appeler « l’intervention militaire française » au Mali, comment ne pas être dubitatif face à la rhétorique déployée depuis par le gouvernement ? Ça a le goût et la couleur du néoconservatisme, mais c’est du socialisme.