Nouvelle grève de la faim sur les Chantiers de l'Atlantique

Par

Trois ouvriers grecs employés par un prestataire des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ont entamé une grève de la faim depuis une semaine. Ils affirment avoir été embauchés sans contrat de travail. Un énième conflit qui met en lumière les pratiques douteuses de certains sous-traitants.

SaintNazaire.png

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un jour, un ami a passé un coup de fil à Boris. Il lui a parlé des bateaux géants des mythiques chantiers de Saint-Nazaire et de salaires alléchants. Convaincu, Boris Athanasiadis a sauté le pas. Comme Nikolaos Aslamazidis, comme Leonidas Theokaris, il a tenté l’aventure. Il a laissé sa famille dans sa ville du nord de la Grèce, près de la frontière turque. Sa nouvelle vie : travailler sur le chantier du Fantasia, énorme paquebot de 3800 passagers qu'Aker Yards (le nouveau nom des Chantiers de l'Atlantique depuis leur rachat en 2006) doit livrer l’an prochain au croisiériste italien MSC.