Visé par une enquête sur les emplois de ses filles, Le Roux démissionne

Par et

Le ministre de l'intérieur Bruno Le Roux a annoncé sa démission ce mardi, quelques heures après que le parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête préliminaire sur ses emplois familiaux. Quand il était député, ses filles ont bénéficié de 24 contrats d’assistante pendant les vacances scolaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministre de l'intérieur Bruno Le Roux a annoncé sa démission du gouvernement, mardi 21 mars vers 18 heures, dans une courte allocution faite depuis la préfecture de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Il sera rempacé par Matthias Fekl place Beauvau. Quelques heures plus tôt, le parquet national financier (PNF) venait de se saisir des révélations sur ses emplois familiaux faites lundi soir dans l'émission Quotidien, sur TMC. Une enquête préliminaire, qui portera sur de possibles faits de détournements de fonds publics et recel, a en effet été ouverte ce mardi 21 mars, selon des informations obtenues par Mediapart. Confiée aux policiers de l'OCLCIFF, comme dans l'affaire Fillon, cette enquête consistera à vérifier si les contrats d'assistante parlementaire accordés aux filles de l'ancien député (PS) étaient légaux, et surtout si celles-ci ont effectivement fourni un travail.