L’école de Marion Maréchal se divise sur l’économie

Par

Au sein de l’école de Marion Maréchal, qui doit être inaugurée vendredi 22 juin, des tensions sont apparues sur la vision de l’économie qui y sera défendue. L’étiquette « libérale » paraît de plus en plus difficile à porter pour celle qui se rêve en opposante à Emmanuel Macron.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pas encore ouverte, l’école de Marion Maréchal connaît déjà quelques tensions. Alors que l’ISSEP (Institut de sciences sociales économiques et politiques) doit être inauguré vendredi 22 juin à Lyon, la question des enseignements économiques divise l’équipe mise en place par l’ancienne députée FN du Vaucluse.