Twitter et Facebook sommés de réviser leurs conditions d’utilisation

Par

Tandis qu’à Bruxelles la Commission européenne s’impatiente, en France, l’association UFC-Que choisir a obtenu l’annulation de 265 des 269 conditions d’utilisation de Twitter qu’elle contestait. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle a même expliqué pourquoi elle avait fermé son compte : trop de messages haineux. Vera Jourova, la commissaire européenne chargée notamment de la justice et des consommateurs, n’a pas caché son agacement envers Facebook, jeudi 20 septembre à Bruxelles. Dans le collimateur de la commissaire, les conditions d’utilisation imposées par le site à ses utilisateurs. « En particulier, relève la Commission, Facebook indique maintenant aux consommateurs que leurs données et leur contenu sont utilisés uniquement pour améliorer leur “expérience” globale et ne mentionne pas que l’entreprise utilise ces données à des fins commerciales. »